Murray Rankin Passes NDP Anti-FATCA Torch

Murray Rankin has passed the NDP Anti-FATCA torch to Pierre-Luc Dusseault, MP for Sherbrooke and now NDP Revenue Critic.

I asked Murray Rankin to discuss FATCA with the Minister of Justice and ask the following question in the House of Commons:

Many Liberal MPs spoke out against FATCA. Some are now Cabinet Ministers. In a letter to Lynne Swanson on June 25, 2015, Mr. Trudeau said “the government of Canada has a responsibility to stand up for its citizens when foreign governments are encroaching on their rights. We believe the deal reached between Canada and the US is insufficient to protect affected Canadians.”

What will this government do to stand up for and protect Canadians when the United States is encroaching on their rights for FATCA?

Stephen forwarded a similar question.

Monday, Mr. Rankin’s Assistant advised me that the NDP Lead on FATCA is now Mr. Dusseault.

Yesterday, I spoke to Mr. Dusseault’s Assistant, Harun Jasarevic. He said both he and Mr. Dusseault are learning about FATCA. They had no knowledge of it until my e-mail was forwarded by Murray Rankin’s Assistant.

Consequently, Mr. Dusseault will not be raising this in the House of Commons before the Christmas break which begins the end of this month. The House does not reconvene until January 25.

I encourage others to contact Mr. Dusseault at Pierre-Luc.Dusseault@parl.gc.ca and his Assistant at: Pierre-Luc.Dusseault.A1@parl.gc.ca

I especially urge francophone Canadians to make contact. Mr Jasarevic said they are both working on learning English. I told him his English is far better than my French.

3 thoughts on “Murray Rankin Passes NDP Anti-FATCA Torch

  1. Lynne Swanson Post author

    A francophone Canadian has now e-mailed Mr. Dusseault and his Assistant and has spoken spoken with Mr. Dusseault’s Parliamentary Assistant in French.

    In addition, that person provided me a letter sent to Prime Minister Trudeau in French. I am posting it with that individual’s consent (with identifying information removed.)

    Le très honorable Justin Trudeau

    Premier ministre du Canada

    FATCA et les Canadiens

    Une attaque à notre souveraineté

    Monsieur le Premier Ministre,

    Quel vent de fraîcheur nous arrive avec vous et votre équipe…

    À la suite de plusieurs déclarations que vous ou des membres de votre parti ont faites sur le sujet de FATCA dans le passé, je présume que vous connaissez bien le dossier et que c’est maintenant pour vous une autre question à résoudre… En fait pour bien des canadiens spécifiques la dernière élection était le sujet d’un problème primordial, tellement FATCA et la signature d’une entente (IGA) Canada/US était aberrante.

    Lorsque certains canadiens commenceront à recevoir des lettres pour le moins déconcertantes de la IRS à la suite de la dénonciation et du transfert par le gouvernement canadien (CRA/ARC) d’informations personnelles et bancaires au delà de nos frontières, la situation éclatera au grand jour. Certains auront anticipé ce moment avec une grande anxiété, bien d’autres (la majorité) auront un choc touchant l’incrédulité. Comment notre gouvernement a-t-il pu nous abandonner de cette façon? Ceci a pour potentiel une confrontation et une résistance non productive.

    Le mode de taxation unique des américains basé sur la citoyenneté (CBT) n’était pas connu et n’avait jamais été un problème jusqu’à maintenant pour la plupart des canadiens avec une teinte américaine (naissance ou résidence prolongée aux EU, etc.). Il n’y avait pas dans le passé de communications ou d’éducation faite en la matière par le gouvernement américain, notre voisin. Le déficit américain à besoin d’être épongé, ce ne devrait pas être au dépend des canadiens. La chasse à l’évasion fiscale est honorable mais de présumer les canadiens comme des fraudeurs est un affront. Le transfert d’informations privées et ciblées envers certains canadiens va à l’encontre de notre Charte canadienne des droits et libertés.

    À cet effet, vous êtes au courant des poursuites entamées envers le gouvernement canadien par des canadiennes affectées, une poursuite supportée par les dons de gens à revenues modestes qui représentent une portion minime de ceux potentiellement affectés. Bien d’entre-eux sont anxieux et désireux de conserver leur anonymat par crainte d’attirer l’attention. Cette poursuite est improductive car les deux partis en défraient le coût et la disgrâce.

    M. Trudeau, je vous pris de consider sous peu cette situation engendrée par FATCA et l’entente signée avec les EU. Je pense que pour bien le faire il serait très approprié de consulter, entre autre, des groupes (voir plus bas) formés spontanément et bien éduqués sur les impacts négatifs de cette initiative américaine et sur des solutions potentielles à être négociées avec les EU.

    Une telle consultation ne pourrait que rapprocher notre gouvernent de sa base et permettre le développement d’éventuelles solutions et de compromis appréciés de tous, incluant surtout les canadiens affectés, en respects de nos droits et de notre souveraineté, de façon à ce qu’il n’y ait pas de canadiens ou canadiennes de seconde classe au Canada.

    Je vous pris d’accepter, Monsieur le Premier ministre, mes salutations respectueuses.

    Reply
  2. Lynne Swanson Post author

    @NorthernShrike Yes it would make more sense to give this to the Finance Critic. Guy Caron has some knowledge about FATCA from serving on the Standung Committee on Finance.

    It’s disappointing that Nathan Cullen, who spoke so strongly and eloquently against FATCA, was moved to Enviornment Critic.

    I was delighted to see Murray Rankin as Justice Critic but I was hugely disappointed that he ignored our suggestion that he ask the Minister of Justice what the Liberals will do about our lawsuit and about FATCA.

    we are back to square one with the NDP Critic on a learning curve knowing nothing about FATCA when he became the Lead on FATCA.

    That is compounded by Mr. Dasseault and his Assistant working on improving their English. FATCA is so complicated and hard to understand when English is the first language. I can’t even imagine trying to understand it when someone is trying to learn English at the same time.

    Of course, that language issue must be a problem in most countries around the world. This is why it is so important for francophone Canadians to contact Mr. Dusseault and his Assistant.

    Reply
  3. NorthernShrike

    The Liberals seem to be giving the FATCA brief to the Minister of Finance. (I was informed of this in the response to my letter to the Minister of National Revenue.) So, it would make sense for the NDP to give FATCA to the Finance critic, not Revenue.

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Optionally add an image (JPEG only)